https://vraimentpro.com/storage/vraimentpro/images/infopratique/C1dgo4Zg7TWfeQuF7W0oT57HbXUsxlmxNKPnO5z2.jpeg

Bien préparer sa rénovation de salle de bain
 

Rénovation

Vous souhaitez rénover votre salle de bain ? Réaménager sa salle de bains implique de prendre en compte différentes contraintes physiques comme la présence de fenêtres, l’étanchéité des murs et des sols, la sécurité des canalisations et de l’installation électrique.

Dans cet article nous allons vous expliquer comment se dessine la rénovation de votre salle de bain, les étapes qui la composent et les éléments les plus importants à prendre en compte.

Définir son budget :

Le budget moyen de la rénovation complète d’une salle de bain se définit en fonction de sa surface, ainsi que par les éléments qui la composent. Voici le budget que vous pouvez anticiper pour vos travaux de rénovation de salle de bain :

  • Petite salle de bain (entre 3 et 5m²)
    • Comprenant le remplacement de douche,
    • La pose de WC et d’un lavabo,
    • La pose de carrelage au sol et au mur

Prix estimé : Entre 3 000 et 6 000€ TTC

  • Salle de bain moyenne (entre 6 et 9m²)
    • Comprenant le remplacement de baignoire,
    • La pose de WC et de double vasque,
    • La pose de carrelage au sol et au mur,
    • Les peintures et finitions éventuelles

Prix estimé : Entre 5 000 et 10 000€ TTC

  • Grande salle de bain (plus de 10m²)
    • Comprenant la création d’une douche à l’italienne,
    • La pose de WC et de double vasque,
    • La pose de carrelage au sol et au mur,
    • Les peintures et finitions éventuelles

Prix estimé : Entre 8 000 et 15 000€ TTC

Bien entendu, les prix pourront varier en fonction des matériaux utilisés et du devis que vous recevrez par l’artisan à qui vous faites appel.

Etape 1 : Etablir un diagnostic (pourquoi changer la salle de bain ?)

  • Pourquoi est-ce que je souhaite changer de salle de bain ?
    • La décoration actuelle ne me plait plus
    • Je change de style de vie

Posez-vous tout d’abord la question de savoir pourquoi vous souhaitez rénover votre salle de bain. En effet, cela influencera sur la quantité de travaux à effectuer. Si le problème vient d’un changement de style de vie, par exemple les enfants ont grandi et vous n’avez plus besoin de cette baignoire qui prend de la place, alors le simple remplacement de la baignoire par une douche dans le style de votre choix, avec la réutilisation de la plomberie existante n’affectera pas énormément votre budget.

Au contraire, si votre but est de faire de votre salle de bain vieillissante un espace de relaxation et que pour cela il faut tout reprendre de 0, alors il faut organiser cela en bonne et dûe forme et comprendre comment ce projet ambitieux va se réaliser.

Décidez précisément des choix et des modifications que vous souhaitez apporter à votre nouvelle salle de bain : l’abandon de la baignoire pour une douche à l’italienne, mettre une nouvelle baignoire et installer une séparation permettant d’y prendre sa douche, adapter la salle de bains à une personne handicapée... Ces questions doivent être mise au clair avant de vous lancer dans votre projet.

La salle de bain est généralement une des pièces les plus petites de la maison, mais c'est également une des plus meublées. C’est pour cela que la tendance est au minimalisme et à la sobriété, pour donner une impression d’espace quand il n’y en a pas :

  • Un grand miroir
  • Des meubles ouverts
  • Des vitres de douche non opaque
  • Les sanitaires et la plomberie intégrés au maximum dans les murs, le sol, ou les meubles

Optez plutôt pour des matières neutres et naturelles telles que le verre, le bois et la pierre, pour contrebalancer des éléments en céramique blanche et en inox, assez froid de base.

Etape 2 : Etablir un plan selon ses besoins (ne pas négliger les rangements pour la salle de bain).

  • Qu’est-ce que je souhaite dans ma nouvelle salle de bain ?
    • Une baignoire pour les enfants
    • Une double vasque
    • Un sèche-serviette
    • La mise en place d’une douche à l’italienne pour la chambre parentale

Sachant qu’une majorité des Français avoue ne pas être du matin, et que la majorité d’entre nous passe entre 15 à 30 min chaque matin dans la salle de bain, il est important d’imaginer en conséquence comment organiser cet espace pour être le plus pratique et le plus simple possible (surtout si on n’est pas encore totalement réveillé).

Si le réveil matinal se produit à plusieurs en même temps, consacrer un peu d’espace à une double vasque peut être intéressant, le choix d’une douche sera également conseillé, pour une prise plus rapide (et une économie d’eau).

Etape 3 : Adapter ses envies avec les caractéristiques de la salle de bain (double vasque impossible dans une petite salle de bain, création de faux plafond impossible si trop bas)

  • Mes critères sont-ils en adéquation avec mes conditions ?
    • Dans une petite salle de bain, il est impossible de mettre une baignoire standard par manque de place
    • Avec un prix de départ de 1 000€, il peut être difficile d’envisager une douche à l’italienne, par manque de budget

Le plus simple étant de voir avec un professionnel qui vous aidera dans votre projet, en effet, celui-ci ayant l’habitude des chantiers de ce type, il sera le plus à même de vous expliquer la faisabilité de votre projet et les raisons qui le poussent à émettre des doutes et de nouvelles recommandations sur certains points, il est en effet assez difficile de se projeter dans une nouvelle salle de bain du fait du nombre important de normes et contraintes.

Dans un premier temps, il faudra s’adapter à la taille de votre salle de bain. Avec une moyenne en France de 5,5m², les salles de bain sont en effet limitées sur des points tels que la mise en place d’une douche ou d’une baignoire qui doit vous être adaptée.

Etape 4 : Adapter les finitions avec les éléments préexistants

  • La disposition est-elle en adéquation avec les éléments préexistants de ma salle de bain (type plomberie)?
    • Raccordement de la douche, des WC, prise électrique à une distance suffisante du point d’eau, luminaire adapté etc.

Pour limiter vos dépenses, pensez également à réutiliser la disposition de base des éléments de votre salle de bain. En effet si vous souhaitez également changer la disposition de la plomberie, le coût ainsi que le temps de travaux seront alors grandement modifiés. En prenant des dispositions déjà préétablies vous serez sûr du bon fonctionnement de votre robinetterie et du respect des normes en vigueur.

Les éléments importants à prendre en compte :

Mur et sol : de plus en plus prisé pour sa facilité d’entretien et sa condition parfaite face à l’humidité d’une salle de bain, le carrelage fait son grand retour. Il est également possible d’utiliser des matériaux tel que la mosaïque, le vinyle, le parquet stratifié (traité).

N’hésitez pas à faire appel à un pro VraimentPro qui vous conseillera sur le bon choix à faire selon vos envies et les différents matériaux disponibles, aussi bien pour les sols que les murs de votre salle de bain.

Prise électrique : vous devez faire preuve de vigilance au moment du choix des prises électriques. En effet de nombreuses lois veillent à faire respecter des règles strictes pour la sécurité du domicile :

  • Respecter une distance de 60cm entre la douche (ou baignoire) et le matériel électrique
  • Seul du matériel certifié de Très Basse Tension de Sécurité (TBTS) est autorisé dans le rayon de sécurité

Aération : elle est un élément quasi obligatoire dans votre salle de bain si vous n’y possédez pas de fenêtre (elle est également beaucoup plus pratique, car la température y reste constante même avec la ventilation en action).

Il existe plusieurs types de VMC. En simple flux vous pouvez décider entre une ventilation autoréglable (avec un débit d’air constant) ou une hygroréglable (dont le débit se régule en fonction du taux d’humidité de la pièce). En double flux l’air introduit dans la pièce est de même température afin d’éviter le choc thermique.

La puissance choisie se fera selon la taille de votre salle de bain. De 80m³/h pour une surface inférieure à 5m², à 165m³/h pour les pièces les plus grandes.

L’éclairage : Deux sources sont à privilégier pour éclairer au mieux la pièce :

  • une généralisée
  • une localisée

Tout comme les autres installations électriques, il est indispensable que l’éclairage soit protégé du contact de l’eau (norme NF C 15-100) :

  • Les lampes et appliques se situent à 60 cm de la projection d’eau (zone 2)
  • Les interrupteurs se situent également dans la zone 2
  • Vous pouvez utiliser des luminaires protégés de l’eau en dehors de la zone de réception directe de l’eau (zone 0)

Songez également que votre salle de bain doit être plus éclairée que votre salon, alors n’hésitez pas à jouer avec la transparence de vos matériaux et avec la capacité de réflexion de votre miroir.

Vous voulez réaliser des travaux ?

VraimentPro est la plateforme qui vous aide à trouver le bon pro pour vos travaux. Faites votre choix parmi des centaines d'artisans du bâtiment ou du paysage et contactez un professionnel de confiance en seulement quelques clics.